Vaccinations forcées

Vaccinations forcées et la loi révisée sur les épizooties

Les nouvelles peines accentuent la contrainte


15.04.2009 – Effets secondaires importants – Les agriculteurs s’opposent aux vaccinations forcées

La LFE 2012 Art. 10 Al. 3.3 autorisait le Conseil fédéral et l‘Office vétérinaire fédéral (OVF, nouvellement OSAV) d’ores et déjà à imposer les vaccinations forcées. Le texte de loi dit: „Le Conseil fédéral édicte les dispositions particulières qui permettent de prévenir et de combattre les épizooties lorsque des animaux de rente sont exploités en grands troupeaux, notamment en ce qui concerne: 3. l’hygiène et la prophylaxie des épizooties, y compris les vaccinations.“

Des mots impopulaires tels que «obligatoire» ont été évités dans les textes de loi. La contrainte est exercée par moyen de sanctions. La révision de la LFE (rLFE) comprends des nombreuses et nouvelles dispositions pénales, qui ressemblent à des pièces de puzzle. Par moyen de ces dispositions pénales, la rLFE induit une aggravation indirecte de la contrainte à faire vacciner ses animaux – un fait qui ne devient visible aux électeurs que si l’on additionne les dispositions pénales (pièces du puzzle) dans un ensemble réel.

Notre collaboration obéissante dans de discutables medications forcées (c-a-d dans l’intérêt des entreprises multinationales) est obtenue à coup d‘amendes illimitées (Art. 48), des dénonciations pénales (Art. 54) et sous menace d’emprisonnement (Art. 47).

Notre droit d’opposition est fortement affaibli par des formulations floues et arbitrairement interprétables. L’OSAV a l’autorité d’appel pour les oppositions contre ses propres arrangements. Il peut accorder des appelsou non (Art 59b).

La tactique d’obfuscation des lobbyistes des médications forcées par moyen des mesures pénales aggravées fait apparaitre plus que discutable leurs protestations apaisantes („Il n’y a pas de vaccinations forcées“). Est-ce que ces gens ne peuvent ou ne veulent pas lire? Ou est-ce qu’ils comptent simplement sur le fait, que la grand majorité des electeurs ne lisent pas les textes de loi?

 

L’ordonnance (OFE) amplifie la contrainte


25.10.2012 – Les partisans de la rLFE: „Il n’y a pas de vaccinations forcées“

Quelques années après la votation populaire sur la rLFE du 25.11.2012, la vaccination obligatoire (LFE Art. 10.3.3) a été enlevée de la LFE révisée.

Mais il suffit de jeter un coup d’oeil dans l‘ordonnance sur les épizooties (OFE) du 15.4.2015, pour prouver que l’amplification de la vaccination obligatoire à été mise en œuvre – contrairement à des protestations des partisans et comme prédit par le comité.

Les partisans ont transféré la vaccination obligatoire de la loi à l'ordonnance et l'ont amplifiée:

Cette révision a mis en oeuvre un transfert des competences à plein pouvoir des détenteurs des animaux et des cantons aux niveau national et international, ce qui induit à la bureacratie centralisée, des conflits d’interêts et un potentiel important pour des abus de pouvoir. Par conséquent, le risque augmente, que des campagnes de vaccinations forcées avec des vaccins insuffisament testées sont ordonnés de façon centralisée par l’OSAV et des organisations internationaux – avec des consequence pire qu’en 2008.

 

Mortalité de masse après vaccinations forcées


09.09.2008 – Mortalité de masse après les vaccinations forcées avec des vaccins non testes – SF

En 2008, deux millions d’animaux ont été vaccinés en masse lors de l’action de vaccination obligatoire la plus grande en Suisse (de la langue bleue généralisée). On n’entrevoit pas les effets jusqu’à aujourd‘hui. Nombres d’agriculteurs se plaignent d’effets secondaires graves, de mort-nés et d’une mortalité de masse auprès des animaux. L‘OVF a imposé l’application de vaccins non testes sans qu’il ait été nécessaire en violant au moins la loi sur les denrées alimentaires, la loi sur les produits thérapeutiques ainsi que celle sur l’agriculture.

Vous, les consommateurs avez été pollués, via la chaîne alimenaire, par le mercure, l’aluminium, le saponine, les antibiotiques ainsi que par d’autres solvants par le biais de la chaîne alimentaire. La révisée LFE est censé légitimer des actions illégales comme l’essai de vaccination de masse contre la langue bleue avec des vaccins non testes. L’acceptation de la loi révisée sur les épizooties le 25.11.12 signifie la fin du bio.

 

Plainte pénale contre le directeur de l’OVS

L’agriculteur biologique Matthias von Euw a déposé une plainte contre le directeur de l’OVF Dr. Hans Wyss. L’OVF a refusé la remise d’études soi-disant « secrètes » lors de la procédure pénale. L’avocat Dr. iur. Gregor Schneider résume les résultats de l’étude secrète menée par l’OVF à laquelle il a eu accès en Allemagne : Nombre d’animaux de laboratoire :

Nombre d’animaux de laboratoire : 82
Nombre d’animaux morts après la vaccination : 13
Nombre d’avortements animaux après la vaccination : 50

Dans l’intérêt de la sécurité de tous les consommateurs, nous avons le 14.11.12 demandé à la fondation suisse pour la protection des consommateurs d’exiger les « études OVF secrètes » du Département fédéral de l’économie (DFE) en application de la loi sur la transparence afin de pouvoir clarifier les questions suivantes :

  • Est-ce que l’OVF a ordonné de manière illégale la vaccination forcée généralisée après des résultats choquants d’expérimentation de vaccins (50 mort-nés auprès de 82 animaux vaccinés) ?
  • Comment l’Etat fédéral et la Fondation pour la protection des consommateurs visent à assurer qu’aucunes autres préparations non testées et non agréés (ou même des préparations avec des résultats choquants) ne seront diffusées dans la chaîne alimentaire en application de la loi révisée sur les épizooties ?

Nous vous prions d’intervenir auprès de la Fondation pour la protection des consommateurs (konsumentenschutz.ch) pour la clarification nécessaire en public.

Pour les détails voyez la documentation du cas en allemand, svp.

 

Expériences schwyzois avec les vaccinations forcées


Rapport LFE: NON à la vaccination obligatoire en Suisse

 

Expériences zurichois avec les vaccinations forcées


Reportage sur la vaccination obligatoire de la langue bleu et la souffrance des animaux
Kantonsrat und Biobauer Urs Hans über Zwangsimpfungen, Impfschäden und Tierleid

 


Conseiller cantonal et agriculteur biologique Urs Hans sur les medications coercitives, la cause réelle de l’ESB et des pesticides (Insecticide Resistance Action Committee) sur vos assietes.

 

Expériences grisonois avec les vaccinations forcées

Pour ceux qui ont été touché par la mauvaise expérience de la vaccination forcée de la fièvre catarrhale, leur opinion sur la nouvelle loi sur les épizooties est claire. Les mesures coercitives avaient été coordonnées au niveau des cantons. C’est grâce à cela que les mauvaises décisions des fonctionnaires fédéraux ont pues être corrigées en peu de temps. En observant l’évolution bénigne de la maladie et en la mettant en balance avec les effets secondaires indésirables désastreux de la vaccination, les vétérinaires cantonaux les plus courageux, mis sous pression par les éleveurs concernés, ont réussi à faire tomber cette mesure sanitaire. A la suite de quoi cette vaccination est devenue facultative et volontaire.

Avec la nouvelle loi sur les épizooties, il serait totalement impossible pour les éleveurs concernés de se faire entendre pour corriger le tir en cas de problème. Toutes les compétences décisionnelles seraient dans les mains de quelques fonctionnaires qui ne sont quasiment jamais en contact avec les éleveurs. Des erreurs d’appréciation d’une situation pourraient avoir ainsi des conséquences graves sans moyen d’y remédier. On se souvient spécialement ici des phobies grippales de ces dernières années déclenchées chez les êtres humains, pendant lesquelles les seuls ‚gagnants‘ étaient les entreprises pharmaceutiques. C’est pour ces raisons que nous mettrons un NON clair à la loi sur les épizooties le 25 novembre 2012.

Markus Lanfranchi, Président de Bio Forum Suisse


25.06.2009 – Grisons: Des agriculteurs résistent à la vaccination obligatoire


15.07.2009 – Grisons: Le vétérinaire cantonal force les vaccinations obligatoires


16.09.2009 – Grisons: Le fermier Tumasch Planta est permet de venir chercher ses moutons vaccinés de force

 

Les additives toxiques dans les vaccins et leurs effets secondaires


Résidus de Mercure dans notre alimentation suite aux vaccinations : il endommage le cerveau des nourrissons